Yoga et Equitation

Introduction

Le yoga pourquoi ?
Yoga veut dire relier, unité.  C’est une des voies vers l’équilibre et une pratique globale de développement personnel.  Le corps est notre principal instrument pour appréhender la vie et développer la conscience de soi. C’est en quoi il est une spiritualité.

Les moyens du yoga
D’origine indienne, le yoga se transmet de maître à disciple depuis quatre mille ans. Cette transmission s’appuie sur des postures, des exercices respiratoires, de concentration puis de méditation.  Il développe la connaissance non intellectuelle de soi, redonnant toute sa place à l’intuition.
C’est par ces moyens qu’il nous invite à partir à la découverte de soi, non du personnage social endossant rôles et fonctions, mais de l’être ici que nous sommes indépendamment de nos conditionnements et identifications.  La  modification de notre relation à l’environnement humain, animal, végétal et minéral en est la principale conséquence, faite d’attention et de reconnaissance  non jugeante.
Le yoga est donc avant tout une pratique qui préserve  la santé par son action positive sur l’ensemble des systèmes qui nous maintiennent en vie ; énergétique et respiratoire, circulatoire, endocrinien, nerveux, dans une relation interactive et unitive du corps et de l’esprit.

Les indications et contre indications du yoga
Les effets du yoga reposent sur la détente progressive résultant dans un premier temps de la conjugaison du travail physique (les postures, dites Asana) et de la respiration (pranayama), ouvrant sur la relaxation. C’est donc un déstressant.
Le travail postural vise la circulation de l’énergie, sa fluidité, la restructuration du  corps et son juste positionnement dans l’espace, donc son équilibre, sa souplesse et sa force. Lorsque l’élève a atteint un certain niveau de conscience, il est à même d’avoir une action correctrice sur nombre d’aléas.
Le yoga vise à stabiliser le mental par la concentration ouvrant sur la méditation.
Peu de contre indications absolues, mais des adaptations nécessaires en cas de  limites physiques, de handicap,  d’insuffisance cardiaque ou de spasmophilie et lors des premiers et derniers mois de grossesse

Les différentes techniques de yoga
Il n’existe qu’un seul yoga et une diversité de techniques et de choix pédagogiques.

Yoga et équitation – propositions
Aborder l’initiation et la pratique du yoga à partir des caractéristiques de la pratique équestre, exprimée et vécue par le cavalier débutant ou confirmé, compétiteur ou non.

1 – le stress – Ses manifestations : Pour la part consciente, (nous nous « sentons » stressé), nous pouvons identifier les sensations et les émotions, leurs lieux, leur intensité, leur temporalité etc.… L’attention à ce qui se passe en soi (proprioception) est une capacité à développer. Pour la part inconsciente, qui renvoie à  l’histoire de chacun, la pratique aura un effet d’apaisement.
Nous travaillerons le stress par des exercices respiratoires diversifiés qui auront un impact sur la capacité respiratoire et la circulation de l’énergie.. Nous nous exercerons à la concentration par des exercices appropriés.
Une relaxation guidée clôturera la première partie du  stage.

2 – L’équilibre – Nous rechercherons notre ancrage, (conscience du  rapport à la terre, à la gravité), notre stabilité, et travaillerons des postures d’équilibre, et à travers elles, la conscience de l’axe, du rachis et de l’organisation du corps autour de celui-ci dans l’espace. Avec l’assise, nous travaillerons la notion d’assiette.

3 – La souplesse – Directement liée à ce que nous appelons en yoga  le «  lâcher prise » notion assez complexe, que l’on peut, dans un premier temps résumer par « détente », elle s’acquiert  au fil du temps. L’association pertinente entre postures et respirations, concentration et détermination faciliteront cette acquisition. La détermination est comprise ici comme engagement personnel vis-à-vis de soi-même et non comme « volonté de ». Il ne s’agit pas de « vouloir » mais de « permettre ». Nous travaillerons des exercices d’échauffement et des postures privilégiant la souplesse en lien avec la pratique équestre.

4 – La force – En yoga, la force est directement liée à la détermination, elle en résulte et s’acquiert progressivement par le maintien des postures. Le temps du maintien étant celui de l’intériorisation et des ajustements nécessaires à sa « justesse » provisoire et variable pour chacun.

Yoga et Equitation – Pratique à cheval
la première partie relative au stress fera l’objet d’un transfert de pratique à cheval, à cru. Nous y développerons les notions de regards,  d’attention et de présence. Présence à soi, à l’animal qui nous porte… la relation humain équidé s’en trouvera revisitée.
Ce travail de proprioception sera complété dans un second temps par une série d’exercices de dénouement et d’échauffement puis de postures.
Dans le respect du cheminement et des limites de chacun, le travail en yoga a pour objectif à terme, d’apaiser le mental, d’identifier,  mobiliser et fluidifier notre énergie. La colonne vertébrale étant  l’axe autour duquel s’organise le corps, une  conscience plus fine de vos multiples articulations va en conséquence  favoriser un usage plus fin de toutes les parties du corps que vous  mobilisez au cours de la pratique équestre.

Il en résulte une indépendance, une  fluidité et une précision dans l’usage des aides. Mais aussi une amélioration structurelle et une auto protection du dos.

pdfConsulter l’Article

Poney Club, Centre Equestre, Formation Equitation, Randonnée en Bretagne et Mont Saint Michel, Attelage